L’arbre qui cache la forêt ?

Gardons les yeux ouverts !

Bien sûr, la marasme économique que l’on ressent déjà et qu’un confinement prolongé – ainsi qu’un déconfinement mal géré – ne feraient qu’accentuer est à l’esprit de chacun. Ces inquiétudes naturelles sont justifiées mais ne seraient-elles pas l’arbre qui cache la forêt ?

Les tensions géopolitiques sont en train de s’exacerber ce qui est souvent une prémisse à des conflits entre états, conflit n’étant rien qu’un version politiquement correcte de « guerre » mot que l’on évite de nos jours de prononcer.

Sans vouloir faire une analyse géopolitique approfondie, ce qui n’est pas notre domaine, il convient cependant de relever certains points de tension, souvent extrêmes dont les médias ne parlent que peu accaparés qu’ils sont à compter les cas de Covid-19 et commenter le manque de réactivité des gouvernements.

La situation dans le Golfe persique est extrêmement tendue :

Les tensions dans la région sont historiques, liées à la distribution des richesses pétrolières notamment ainsi qu’à la coexistence de « deux » tendances de l’Islam, peu compatibles :

Dans le Golfe, deux puissances antagonistes se font face : l’Arabie Saoudite historiquement soutenue par les Etats-Unis et l’Iran soutenu par.. personne.

D’autres, nombreux, conflits sont proches. Les USA ont pris une attitude vis-à-vis de nombreux partenaires particulièrement inquiétante : proposition de couper les soutiens au WHO, fermetures des frontières, blocage plus ou moins visible des relations économiques avec la Chine accusée d’être à l’origine, au moins involontairement si ce n’est volontairement du Covid-19.

La liste est longue. Les états, en particulier ceux qui se sentent puissants, n’hésitent pas à montrer les dents, ce qui risque d’amener à de vrais conflits.

Et les conflits sont rarement synonymes d’économie florissante..


Merci de vous enregistrer ou de vous connecter pour nous envoyer un message

Laisser un commentaire